Bonus malus Pour des voitures écologiques

Transport durable

La liste des défis en matière de développement durable des systèmes actuels de mobiltié est certes longue, mais il ne faudrait pas en déduire qu'il est impossible de rendre la mobilité durable. Dans certaines parties du globe, des solutions surgissent pour des défis qui semblaient autrefois insolubles. Le plomb a quasiment disparu des systèmes de transport, à l'exception de l'usage qui en est fait dans les batteries, dont la grande majorité est aujourd'hui recyclée dans la plupart des pays développés. Les polluants conventionnels tels que les oxydes d'azote, les composés organiques volatils, le gaz carbonique, l'ozone et les particules sont en passe d'être maîtrisés dans les pays développés. En outre, les populations du monde développé ont déjà payé les coûts du développement des tech niques qui permettront finalement de maîtriser ces émissions dans les pays en développement. Le recyclage des matériaux usagés des véhicules à moteur est déjà très courant en certains endroits, et des programmes sont instaurés pour l'augmenter dans d'autres pays.

Des incitations sont proposées développer l'usage des véhicules non polluants, comme le crédit auto à taux 0

 

 

 

 

Le contrôle des émissions globales liées aux transports, telles que celles de dioxyde de carbone posent un défi autrement plus grand, mais on observe des approches prometteuses en vue d'une plus grande efficience des véhicules. Le contrôle de la congestion, notamment dans les pays en développement dont la motorisation est rapide, est un problème majeur. Il peut même devenir un défi encore plus difficile à relever que le contrôle des polluants au niveau mondial; des systèmes autoroutiers intelligents peuvent apporter un certain soulagement. La question de savoir si ce problème peut être traité indépendamment du problème plus vaste des inégalités sociale et économique reste ouverte.

Le présent article ne cherche pas à proposer les stratégies qui pourraient être utilisées pour vaincre ces problèmes complexes. Il devait procéder à une évaluation, non faire des recommandations.
Imaginer des stratégies qui permettront à la mobilité de devenir et de rester durable avant le début de la seconde moitié de ce siècle est le défi qui attend les sociétés modernes.

Pour aller plus loin

http://www.eco-mobilite.com

 

|Contact |Reproduction interdite : Bonus malus.fr - Mentions légales