Bonus malus Pour des voitures écologiques

Bonus malus des assurances auto

Le fonctionnement du système de bonus-malus qui influe sur le montant de votre prime d'assurance auto reste énigmatique pour beaucoup de personnes. Cet article fait toute la lumière sur la manière dont est calculé ce coefficient.

Vous serez parfaitement informé au sujet du bonus-malus. Si vous souhaitez obtenir davantage d'informations sur le cas particulier de l'assurance auto temporaire, veuillez consulter le site direct-temporaires.

Sur quelle période est calculé ce coefficient ?

Le calcul s'effectue sur douze mois consécutifs précédant de deux mois l'échéance annuelle du contrat. Cela signifie que l'assureur arrête la situation du contrat deux mois avant son pour calculer la nouvelle prime et ainsi vous faire parvenir à l'assuré l'avis d'échéance.

Exemple : Pour un contrat arrivant à échéance au 1er janvier 2017, la période de calcul du nouveau coefficient s'étend du 1er novembre 2015 au 31 octobre 2016.

Pour davantage d'exemples, vous pouvez consulter ce site, et celui-ci si vous souhaitez comparer les offres du marché.

 

 

 

Comment évolue le coefficient ?

Le coefficient évolue chaque année en fonction du nombre d'accidents occasionnés par l'assuré au cours de la période de calcul :

s'il n'est responsable d'aucun accident au cours de cette période, il bénéficie alors d'un bonus et donc d'une réduction de la cotisation. Chaque année sans accident rapporte 5 % de bonus (ce qui signifie que l'assureur multiplie la prime par 0.95 la première année, par 0.9 la deuxième (0.95 x 0.95) et ainsi de suite...). Au bout de treize années sans accident, l'assuré bénéficie alors du bonus maximum de 0.5 (soit 50% de réduction sur la prime d'assurance auto de référence).
S'il est responsable d'un accident, l'assureur vous 25% de malus. Si la responsabilité n'est que partiellement engagée alors ce malus est réduit de moitié et passe donc à 12,5%. La multiplication des accidents au cours d'une même année augmente d'autant le malus, celui-ci étant plafonné à 250 %.
Exemple pour une prime de référence s'élevant à 550 euros :

avec un accident en partie responsable au cours de la première année, elle passe à 619 euros (550 € x 1.125) ;
si l'assuré a deux sinistres responsables au cours de cette première année, la prime passe alors à 859 euros ( 550 € x 1.25 x 1.25).

Bon à savoir

Voici quelques points du fonctionnement du bonus-malus qui sont souvent méconnus :

le malus s'annule au bout de deux années sans accidents ;
le malus peut-être aggravé si l'assuré est responsable d'un accident alors qu'il conduisait en état d'ivresse, ou si cet accident entraîne une annulation ou une suspension du permis de conduire ou encore s'il est coupable d'un délit de fuite (la majoration de la prime d'assurance peut alors atteindre les 400 % !) ;
Le fait d'être au bonus maximum depuis au moins trois ans permet de conserver le bonus après le premier accident responsable.

 

|Contact |Reproduction interdite : Bonus malus.fr - Mentions légales