Bonus malus Pour des voitures écologiques

Le marché des pièces auto en France

piece auto

Le marché des pièces auto d’occasion en France accuse un certain retard par rapport aux autres pays d’Europe. Le dernier décret signé par la ministre de l’Écologie qui favorise l’économie circulaire est sur le point de changer la donne. Désormais, les garagistes sont tenus de présenter à leur client une pièce détachée de récupération tirée de véhicules hors d’usage. Le but est de favoriser l’économie circulaire et de permettre au particulier de décider s’il souhaite utiliser la pièce d’occasion ou en choisir une autre, neuve. Afin d’assurer la sécurité des conducteurs et de leurs passagers, certaines pièces ne sont toutefois pas autorisées à la vente d’occasion. Il s’agit des organes de freinage, des trains roulants et des éléments de la direction. En 2016, France Casse a réalisé une étude sur la base de 433 262 demandes de pièces d’occasion enregistrées en France et qui correspondent à 187 marques et 6980 modèles de voitures différents. Cette étude révèle les tendances du marché des pièces automobiles en France. Quelles sont les pièces les plus recherchées ? Pour quels constructeurs et quels modèles ? Quel budget consacrer à l’achat d’une pièce détachée d’occasion et quelles sont les régions les plus concernées ? Voici tout ce qu’il y a à retenir sur cette tendance du marché des pièces auto en France.

Les pièces les plus recherchées en 2016

Les pièces recherchées par les conducteurs français sont très variées, mais parmi les pièces les plus demandées en 2016, le moteur arrive en première position. Il est possible d’acheter d’occasion un moteur complet ou un bloc moteur nu. Quand vous achetez un moteur d’occasion, il est important de choisir un modèle adapté à votre type de véhicule. Pour savoir quel est le type de moteur qui convient à votre voiture, consultez votre carte grise. Si ce dernier date d’avant 1997 et 1998, vous trouverez les renseignements associés à votre type de voiture dans la zone D.2 de la carte grise. Si votre voiture date d’après 1997 et 1998, vous pouvez trouver des renseignements sur votre moteur autre part que dans la carte grise. Ils sont, par exemple, inscrits sur une étiquette placée au niveau de la cache de la courroie de distribution, sur le carnet d’entretien du véhicule ou encore sur l’étiquette collée sous le tapis du coffre, à proximité de la roue de secours. Après le moteur, les Français recherchent souvent un phare droit ou un phare gauche. Notez toutefois qu’il n’est pas toujours nécessaire de changer de phare. Avant d’investir dans cette pièce, regardez si vous ne pouvez pas réparer vous-mêmes le phare endommagé. Si le phare ne présente qu’un simple éclat ou une petite fêlure, vous pouvez la réparer à l’aide d’une résine époxy, ce qui vous reviendra moins chère qu’un nouveau phare, même acheté d’occasion. Si la casse est toutefois trop importante, n’hésitez pas à en racheter un nouveau. Beaucoup de Français intéressés par les pièces d’occasion recherchent aussi un nouveau siège conducteur, confortable pour pas cher. Le pare choc avant, le capot avant, l’aile avant droite et le des feux arrières gauches sont également très demandés. En d’autres termes, ce sont les pièces de la voiture qui peuvent être embouties lors d’un accrochage qui sont les plus recherchées sur le marché des pièces automobiles en France. Les demandeurs de jantes alu sont ainsi nombreux à se tourner vers le marché des pièces auto d’occasion. Selon le classement des pièces les plus recherchées effectué par France Casse, les jantes alu figurent à la dixième position des pièces les plus recherchées.

.

 

 

Les constructeurs automobiles phares

L’étude menée par France Casse dévoile que les Français recherchent surtout des pièces pour les voitures des constructeurs français. Environ 18,3 % des pièces vendues sur le marché sont des pièces pour des véhicules Renault. Peugeot suit de près la marque au losange avec près de 14 % des pièces vendues sur le marché français. Les pièces pour les voitures Citroën représentent quant à elles 10 % des pièces vendues sur le marché. Après les pièces pour voitures françaises, ce sont les pièces pour les voitures allemandes qui sont les plus demandées. Les pièces pour les voitures de la marque Volkswagen représentent 4,9 % du marché des pièces auto en France. La marque Mercedes représente 4,8 % des pièces recherchées sur le marché français. Les pièces du constructeur Ford occupent environ 4,6 % des pièces vendues en France contre 4,2 % pour les pièces Opel et 3,4 % pour celles de BMW. La marque italienne Fiat et le constructeur nippon Nissan occupent chacun 3,4 % des parts du marché des pièces auto en France. Toyota les suit de près avec un taux de demandes de 3,3 % enregistrées en 2016. Audi, la marque aux anneaux, ne représente que 3,1 % des demandes de pièces automobiles effectuées par les Français l’année dernière. Les pièces de la marque Seat sont celles qui sont les moins présentes sur le marché français, car elles n’occupent qu’environ 1,9 % des pièces de voitures recherchées en France. Pour les autres marques, la demande est évaluée à environ 18 %.

Les 5 modèles les plus demandés

Les modèles de véhicules les plus concernés par la vente de pièces sont pour la plupart des modèles français. À la tête de ce classement figure en effet la Peugeot 206, l’un des modèles d’occasion les mieux vendus en 2016. Les propriétaires d’une Golf 4 sont également très demandeurs de pièces d’occasion en France. Ce modèle phare de la marque allemande figure lui aussi dans le top 10 des voitures d’occasion appréciées des Français. La Peugeot 307 occupe la troisième place du classement tandis que la Xsara Picasso de Citroën se retrouve à la 4e place. À la 5e position de ce classement figure la Clio 2 de Renault.

Les prix moyens des pièces d’occasion en 2016

Les prix des pièces d’occasion sont plus abordables que ceux des pièces neuves. D’une manière générale, le particulier paie une pièce d’occasion entre 50 et 70 % moins cher qu’une pièce équivalente, mais vendue neuve. Il faut toutefois noter que le prix des pièces détachées d’automobiles varie considérablement d’une pièce à une autre. La pièce la plus cher reste évidemment le moteur. Pour un véhicule qui date de 2002, un moteur d’occasion revient en moyenne à 596 euros. Après le moteur, c’est la boite de vitesse qui coûte le plus cher, en moyenne 294 euros, en 2016. Le pare-chocs avant revient aussi assez cher, car il faut compter en moyenne 140 euros. Les jantes alu d’occasion gravitent, quant à elles, autour de 100 euros la paire. Il faut prévoir un peu moins de 100 euros pour les autres pièces comme le pare-chocs arrière, la portière et le siège conducteur. La pièce automobile la moins chère sur le marché français est le feu arrière. Elle coûte en moyenne 34 euros. Il faut prévoir 54 euros en moyenne pour un rétroviseur et 62 euros pour un phare avant ou une aile avant.

Le top 10 des départements où il y a le plus de demandes

Le marché des pièces automobiles d’occasion est assez inégal sur tout le territoire français. Il y a des départements où le marché est en pleine expansion et d’autres où les demandes se font moins rares. Selon l’étude menée par France Casse en 2016, la majorité des demandes de pièces automobiles a été enregistrée dans les Bouches-du-Rhône, dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Dans ce classement, la région Nouvelle-Aquitaine, et plus particulièrement le département de la Gironde (33) occupe la seconde place du classement des zones géographiques où les demandes de pièces auto sont importantes. À la troisième position, figure le Var, un département français qui se situe dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les propriétaires des véhicules qui habitent le département du Rhône, situé au sein de la région Auvergne-Rhône-Alpes, se retrouvent à la quatrième place des demandeurs de pièces automobiles en France. Au cinquième rang des lieux où sont enregistrées les plus fortes demandes de pièces automobiles se trouve le département du Nord, qui englobe les villes plus septentrionales de la France. Les Alpes-Maritimes, un autre département de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, arrive à la sixième place des départements où le marché des pièces automobiles est le plus prospère. La Seine et Marne, un département de la région Ile de France, suit les Alpes-Maritimes dans ce classement. À la huitième position des dix départements où les pièces automobiles sont les plus demandées en France se trouve l’Isère, un autre département de la région Auvergne-Rhône-Alpes. À la neuvième place figure la Haute-Garonne, un département qui fait partie de la région d’Occitanie. La dixième place du classement effectué par France Casse est occupée par l’Hérault, un autre département de la région d’Occitanie. Pour résumer, le marché des pièces auto est assez prospère dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Occitanie où la plupart des demandes sont enregistrées.

Si vous souhaitez avoir davantage de renseignements, n’hésitez pas à venir consulter le site Pièces et Pneus

 

 

 

Infos utiles

Les effets du bonus malus

L'éco-pastille


 

 

|Contact |Reproduction interdite : Bonus malus.fr - Mentions légales